• Le 12 février, et après?

     

    Le 12 février, et après?

     

     

    Le Mardi 12 février plus de 1000 collègues ont défilé dans les rues de Lille pour :

    • S'opposer à ­l'école du socle, défendre l'enseignement disciplinaire et des ­programmes nationaux annuels reposant sur des connaissances...

    • S'opposer au ­travailler plus pour gagner moins et au blocage des salaires, ­défendre notre statut national et les décrets du 25 mai 1950... 

    • S'opposer aux ­réformes Chatel, toutes poursuivies par Peillon (lycée, STI, LPC, ­mastérisation ….) qui mettent les enseignants à cran et défendre le bac comme examen national ­anonyme...

    • S'opposer aux ­transferts de compétences, à la territorialisation de l'école, ­défendre son caractère national...

     

    Une école sur deux étaient fermées, et malgré la désinformation des médias (relayée par certains syndicats majoritaires!) nombre de collègues du secondaire étaient en grève et ont manifesté avec nous : professeurs des collèges, des lycées, des lycées pro et bien sûr, nos collègues COP toujours mobilisés

     Il faudra continuer à  exiger l'abandon du projet de loi de refondation et se donner les moyens d'ouvrir de véritables négociations pour une amélioration réelle des conditions de travail et d'enseignement dans l'éducation nationale.

     

    Le 12 février, et après?   Le 12 février, et après?Le 12 février, et après?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le 12 février, et après?

    Le 12 février, et après?