• Le 31 Janvier contre les suppressions et l'évaluation.

    FO refuse de céder sur la revendication de retrait du décret sur l'évaluation au sein de l'intersyndicale lilloise.

     

    31 JANVIER : COMMUNIQUE  

     

    Le 15 décembre 2012 toutes les fédérations syndicales de l’enseignement ont appelé à une journée nationale de grève contre le projet de décret sur l’évaluation des enseignants. Le SGEN-CFDT s’est vite désolidarisé du mouvement, préférant « négocier des améliorations » avec le gouvernement. 

     

    Le succès de la mobilisation du 15/12/2011 a poussé le ministère à retirer ce projet de l’ordre du jour du Comité Technique Ministériel du 16/12/2011. Si la nouvelle évaluation ne s’applique pas depuis janvier 2012, le gouvernement n’a pas renoncé à son projet pour autant, il compte même le faire voter en mars, pour une application fin 2012. Ce n’est donc pas le moment de relâcher la pression.

    C’est une des raisons pour lesquelles la FNEC FP FO a décidé de se joindre à l’appel, initié par le SNES, à une journée de grève nationale le 31 janvier 2012.

     

    Les revendications sont claires :

     

     Abandon du projet de décret sur l’évaluation.

    Annulation des suppressions de postes.

     

    Dans l’académie, une intersyndicale s’est réunie le 12 janvier. Un appel commun était à l’ordre du jour. Le SGEN a refusé d’appeler le 31/01. L’UNSA interdisait toute allusion à l’évaluation des enseignants.

    Conformément au mot d’ordre national sur lequel ils se sont entendus, FO et le SNES ont refusé  de voir disparaître l’exigence de retrait du texte de la plateforme revendicative.

    Nous n’avons pas appelé les collègues à perdre une journée de salaire sur cette seule revendication le 15 décembre 2011 pour l’abandonner un mois plus tard !

    Les autres organisations syndicales de l’académie, notamment SUD et la CGT, mais aussi le SNUipp, ont préféré signer un appel commun avec… l’UNSA[1] !

    FO n’accepte pas que les compromis nécessaires à l’union syndicale aboutissent au renoncement sur l’essentiel. Le projet d’évaluation est un danger aussi grave que les suppressions de postes pour l’avenir du service public d’éducation nationale.

     

    La FNEC FP FO du Nord/Pas-de Calais a donc proposé au SNES de Lille de signer un appel commun pour obtenir l’annulation des suppressions de postes et l’abandon du projet de décret sur la nouvelle évaluation.

     

    Nous vous le transmettrons, dès qu’il sera finalisé.

     

    Le 20 janvier 2012.

     

      

    Tract national appelant au 31 à télécharger et distribuer : 

     

    Télécharger « mod_article37140626_1.pdf »


    [1]C’est sans doute au nom de cette même unité syndicale que les élus de l’UNSA (et celui de la CFDT) se sont empressés, le 17 janvier, lors du premier Comité Technique Académique d’apporter un amendement au règlement interne de cette nouvelle instance (organe du dialogue social « rénové. ») Les syndicats non élus au CTA ne pourront plus participer aux Groupes de Travail. En seront donc exclus, non seulement FO, et le SNALC, mais aussi la CGT et SUD…

     


    Tags Tags : , , , , ,