• Ne pas mourir au travail!

    RENDEZ-VOUS 14h30 PORTE DE PARIS pour refuser le nouvel allongement de la durée de cotisation décidé par le gouvernement "socialiste"!

    Cette loi porterait à 43 le nombre d'années de travail requises pour l'obtention d'une retraite à taux plein. Pour une entrée dans le métire à 27 ans, il faudra donc travailler jusque 70 ans! Ou vivre comme de vieux miséreux... si on ne meurt pas avant!

     

     

    D'ailleurs, on nous dit déjà que cette mesure ne suffira pas. Rappelons qu'en 2003, la durée de cotisation était de 37,5 annuités, les salariés ont vu leur durée de vie au travail s'allonger de 6 ans en 10 années de temps : à ce rythme là, en 2023, on nous annoncera qu'il faudra cotiser un demi-siècle! La durée de vie tout court, et de vie en bonne santé, elle, ne risque pas de s'accroître!

    Si on ajoute à cela la stagnation des salaires (gel du point d'indice des fonctionnaires pour la 4ème année consécutive), on voit bien que cette logique de l'allongement incessant de la durée de cotisation, logique avec laquelle le gouvernement n'a pas eu le courage de rompre, pousse inexorablement les salariés vers les solutions de retraites complémentaires individuelles. Lente régression vers une situation d'avant-guerre, à laquelle le système actuel était un remède.

    Il d'ailleurs curieux, qu'en ce domaine, on se soucie si peu de la charge que cette situation de vieux pauvres ne manquera pas de faire peser sur les générations futures.

    Alors, certes, l'année scolaire vient de reprendre, mais nous n'allons pas manquer de temps pour enseigner!